Le rachat de crédits FICP : le mythe !

Publié le 3 Janvier 2015

 

Nouvelle épisode et pas des moindres qui fait suite à la saga :

 

J'ai une belle soeur banquière qui m'a orienté vers un de ses anciens collègues devenu courtier en prêts et spécialiste du rachats de crédits.

Je me sentais donc en confiance.

Je l'avais contacté au sortir du tribunal lorsque le juge avait refusé mon dossier de surendettement au motif que j'étais propriétaire.

A l'époque les organismes refusaient de prendre mon dossier du fait que le divorce n'était pas encore prononcé.

Il y avait une certaine logique puisque l'aspect financier du divorce prévoit une prestation compensatoire !

Donc l'endettement n'est connu que lorsque le divorce a force de chose jugée !

Hors donc, c'est avec un gand soulagement que j'ai contacté mon courtier dès que j'ai eu le jugement de divorce entre les mains.

Mon projet était de rester propriétaire de ma maison, maison natale de ma dernière fille.

Le courtier m'avait assuré pouvoir m'endetter jusqu'à 85 ans ( c'est même passé à 95 ans) avec un reste à vivre confortable et le tout dans MA maison !

Très vite les ennuis ont commencé. Tous les jours j'avais une nouvelle demande de justificatifs de plus en plus excentriques ! J'ai fait des crédits dans ma vie mais jamais je n'ai eu a fournir autant de pièces si diverses !

J'ai commencé à avoir simultanément de sérieux doutes et donc de sérieuses angoisses !

Alors je me suis déplacé à son bureau et nous avons traité le problème les yeux dans les yeux.

Ce jour là j'ai été rassuré mais c'était reculer pour mieux sauter !

Le problème vient du fichage FIPC !

Si vous avez un incident de paiement l'organisme prêteur en fait la déclaration à la Banque de France. Vous êtes fiché pour 5 ans sauf à rembourser toutes vos dettes et a demander à l'organisme prêteur de vous faire rayer du fichier. Si vous faites un dossier de surendettement vous êtes inscrit d'office dans ce fichier.

Théoriquement cela ne vous interdit pas d'avoir recours au crédit. L'organisme prêteur estime le risque et applique des taux en conséquence ! Donc tout était possible !

Le rachat de crédits FICP : le mythe !

En vérité cela a été 3 mois d'inquiétudes, de revirements, d'humiliations et finalement de refus ! Ces banques prennent ZÉRO risque ! Qu'elles aient au moins l'honnêté de le dire clairement plutôt que de demander des justificatifs aussi débiles qu'humiliants. Je vous donne juste un petit exemple : chaque somme de votre relevé bancaire doit être justifiée. S'il y a un doute sur un chèque versé il faut que la personne qui vous a fait ce chèque vous fasse une attestation !

Je peux vous assurer que lorsque le courtier m'a appelé pour me dire que, finalement, mon financement ne serait pas possible cela a été un GRAND soulagement !

Un tel soulagement que la décision de vendre ma maison pour tourner la page m'est apparu comme une évidence ! Il se trouve que je suis fonctionnaire et propriétaire et que le crédit espéré n’excédait pas le quart de la valeur de ma maison. Je vous laisse imaginer un salarié locataire !

Mon conseil : OUBLIEZ CETTE SOLUTION
Vous gagnerez du temps et vous n'y perdrez ni votre santé ni votre dignité !

Les banquiers ne savent pas gérer les dossiers complexes des particuliers. La finance à leur niveau est binaire. Aucune valeur ajoutée si vous ne leur apportez pas un dossier cousu main.

Mon courtier a fini par me dire que ces dossiers FICP sont toujours délicats mais se prévalait d'en faire passer un sur 2 alors que les statistiques n'en dénombrent que 2 sur 10 !

Rédigé par hl_66

Publié dans #Réflexion

Commenter cet article

Christophe Laurent 28/10/2015 16:11

Le portage immobilier est une solution proposer par Stayhome qui permet d'obtenir des capitaux en étant FICP !