Publié le 9 Décembre 2014

Rappel des faits : Un jour madame, en fin de congé parental et donc sans emploi, demande le divorce à vos torts avec une prestation compensatoire exorbitante par rapport à vos revenus et à vos années de vie commune. Vous prenez un avocat qui vous dit...

Rédigé par hl_66

Publié dans #Réflexion